Vallée de Lesponne, semaine dernière. Les tests de perméabilité mettent quelques temps à s'équilibrer dans un sol de colluvions très perméable ; J'en profite pour faire de la chasse à vue de pédofaune sous une litière de feuillus fraichement tombée sur une pelouse. L'endroit est éclairé par le soleil et c'est le seul site un peu chaud de la parcelle. Sous le tapis de feuilles, c'est la débandade : une multitude de collemboles s'éparpille dès que je remue la litière. J'en prélève quelques-uns dont voilà deux photos.

Le plus représenté est un petit collembole dodu, très coloré, un symphypléone ; je penche pour Dicyrtomina minuta f. ornata ou f. saundersi. On distingue très bien la furca dépliée à l'arrière de l'abdomen : organe saltatoire qui rend difficile la capture de ces petits entognathes. Le tube ventral est peu visible. L'animal mesure environ 1.5mm de long, on le remarque très bien se déplacer dans les feuilles.

IMG_0007_mod

Le deuxième en termes de quantité (me semble-t-il) est un arthropléone, plus allongé, je pense à un tomocéridae, peut-être un pogonognathellus, sans grande conviction...

IMG_0004_mod

En dehors de ces deux genres de collemboles, je ne vois pas grand chose d'autre mis à part leurs prédateurs, des acariens gamasides, peut-être pergamasus ou parasitidae ? La taille est plus réduite que celle des collemboles : moins de 1mm.

IMG_0002_mod

IMG_0003_mod

 

Une biomasse importante, mais une diversité spécifique réduite, rien à voir avec un précédent prélèvement sous des mousses en forêt.