Le rendez-vous avait été envisagé de longue date avec la chambre d'agriculture de l'Aveyron : profiter d'un de mes passages dans le cadre du RRP du département pour proposer une journée de formation destinée aux agriculteurs, journée dédiée aux sols. Muriel Six et Thierry Fontanel, de la chambre d'agriculture, ont ainsi élaboré un programme en deux demie journées et deux stations dans des contextes différents et l'ont intitulé "la gestion de vos exploitations commence sous vos pieds". Héloïse Gonzalo, également de la CA12, est venue introduire chaque étape de cette journée.

Tout d'abord une phase d'apprentissage de la description d'un profil de sol sur une fosse ouverte au tracto-pelle ; c'est à moi de commencer et j'explique quels paramètres simples peuvent être observés dans le but de se créer son propre référentiel, ce que l'on peut en déduire du point de vue du fonctionnement physique, hydrodynamique et biologique et quels objectifs en termes de gestion on peut s'assigner. Puis, Muriel Six poursuit par une explication des différents paramètres physico-chimiques qui sont délivrés par un bulletin d'analyse de laboratoire ; cela permet de préciser les objectifs agronomiques et les hypothèses en matière d'itinéraire cultural que j'avais ébauchés. Enfin, elle passe la parole à Jean Claude Platon, animateur à la FDCUMA, qui explique le lien avec le choix des outils de travail du sol et les différentes possibilités qui s'offrent à l'agriculteur pour raisonner son itinéraire. Des engins agricoles et leurs outils sont alors décrits et l'intérêt des réglages est analysé en fonction de ce qui a été validé lors des deux interventions précédentes.

Les deux contextes choisis sont très différents :

- d'un côté une parcelle à Compolibat sur un BRUNISOL leptique d'argiles e7, de versant. La parcelle est couverte par un mélange seigle-vesce-trèfle très dense qui doit être suivi par un maïs au printemps, d'où la question de l'itinéraire le mieux adapté pour conserver la très belle structure, l'activité biologique intense et tous les bénéfices engrangés à l'occasion de trois ans sans labours. La réponse est délicate et il n'existe pas de recette miracle avec une telle densité de couverture : un semis direct, un déchaumage un peu profond ou un passage de glyphosate ? Après tout ce qui a été dit sur la sensibilité de la faune et de la flore du sol aux produits chimiques et aux bouleversements physiques...

- la deuxième parcelle est située à Ols et Rinhodes et le sol est un CALCOSOL leptique, fersiallitisé, de calcaire J2-3, de plateau. La dalle calcaire est à 40cm sous la surface, les horizons sont argileux et l'effervescence à HCl est faible. La parcelle est travaillée, déchaumée, avec un précédent orge d'hiver qui sera suivi d'une orge de printemps. C'est aussi l'occasion de démontrer l'importance d'une attitude critique vis à vis des résultats d'analyse puisque le bulletin mentionne une granulométrie avec environ 43% d'argile et une CEC de 53meq/kg assortie d'une appréciation de sol sableux... Le taux de saturation atteint quant à lui 395% ! Le bulletin est assorti en outre d'une valeur de C/N alors qu'aucune détermination de l'azote total n'a été faite, bref ont fait preuve de beaucoup d'imagination au pays de l'analyse.

Merci aux deux exploitants qui se sont proposés pour les fosses, aux participants pour la richesse des échanges, enfin à la chambre et à la FDCUMA pour leur sollicitation d'un pédologue et pour l'ensemble de l'organisation.

IMG_4963_mod  IMG_4965_mod

Compolibat, début de la journée, le groupe entoure la fosse.

IMG_4966_mod   IMG_4972_mod

Fosse pédo à Compolibat et jeux de structures des différents horizons

 

IMG_4973_mod

Jean Claude Platon en pleines explications