J'avais cartographié le secteur des terrasses de la Neste il y a une dizaine d'années, avec profil systématique sur les différents niveaux ainsi que les talus de séparation. De retour dans le coin 10 ans plus tard, une ouverture de fosse m'offre une surprise pour noël. La fosse est ouverte à la limite entre le glacis colluvial qui marque la limite inférieure du talus de liaison et la terrasse Fw1 ; cette dernière recouvre une série de sols de type très humifère, en général épais, avec engorgement prononcé en profondeur au dessus de niveaux argileux rubéfiés. Les zones humides y sont nombreuses, même si la pression agricole masque généralement les indicateurs botaniques de surface.

geolExtrait de la carte géologique (issue du Geoportail de l'IGN).
Le secteur étudié est situé au nord-ouest de La Barthe, sous le lieu-dit "cazalères"

La fosse présente un sol colluvial dont les caractéristiques générales se rapprochent du niveau de terrasse Fv qui surplombe la parcelle : texture Als à LAS, couleur brun ocre, porosité importante, quantité d'éléments grossiers de type cailloux et pierres arrondis acides à cortex d'altération épais. La parcelle étant conduite en TCS et issue d'une très vieille prairie, la perméabilité d'ensemble est importante, la capacité de drainage favorable et sur la photo de droite, prise sur le côté non retravaillé de la fosse, on peut observer l'absence de rupture de perméabilité à la base du (L)A.

  

 

IMG_5273_modIMG_5280_mod

La fosse ouverte dans la parcelle et l'un de ses côtés non rafraîchi.

Tout va bien jusqu'au moment où j'observe dans l'horizon de surface de nombreux graviers anguleux de type flysch...?! Sorti de la fosse, je remonte d'une cinquantaine de mètres dans le talus le long d'un chemin : surprise !  Un magnifique affleurement de flysch à pendage subhorizontal, en plein dans mes argiles, colluvions et alluvions anciennes, à l'altitude de 596m environ. La carte géologique ne mentionne pas ces affleurements car ils sont trop localisés ; elle les mentionne uniquement dans le talus le plus bas en bordure de la Neste, mais si l'on extrapole à partir de la carte les limites des formations de part et d'autre du pédoncule de Tilhouse, on peut constater ce qui est une évidence, à savoir que les épandages sont armés et ont buté sur les flyschs dont l'altitude à Montoussé, par exemple, atteint plus de 650m. Malgré tout, je n'avais personnellement jamais imaginé pouvoir les observer dans ce secteur, influencé à tort par les épaisseurs des vieilles terrasses telles que mentionnées sur la notice géol et par la description habituelle de la mise en place du plateau de Lannemezan.

IMG_5283_modL'affleurement de flysch, à la même altitude que la terrasse Fv

IMG_5284_modA une vingtaine de mètres à l'ouest, l'affleurement est encore masqué par un mur de galets,
dont la taille suggère un prélèvement plutôt dans la terrasse Fv.
Voir à ce propos le travail d'Alimen et les observations
réalisées sur les murets et la répartition géographique des appareils en galets utilisés pour leur construction dans les zones de dépôt morainique.

De ce fait, en sommet de talus, sur le niveau de terrasse Fv, voisinent un sol de type BRUNISOL épais d'alluvions anciennes et un RANKOSOL de flysch, le tout dans le domaine du plateau de Lannemezan. Bref, ne pas se fier aveuglément à la carte géol...