Que faire un dimanche quand il risque de pleuvoir? Décrire des fosses, pardi!

J'ai profité de l'hospitalité des paysans de la ferme de la Coume à Banios, pour parler durant une après-midi d'écologie fonctionnelle du sol à une trentaine de maraîchers bio. La demande au départ était légèrement différente puisqu'elle tournait autour des BRF, mais j'ai préféré aborder la questions de la gestion des matières organiques de ce type par l'autre bout : que se passe-t-il dans un sol quand on apporte du BRF? C'était en effet l'occasion d'expliquer des notions de services écosystémiques puis de décrire le fonctionnement biologique du sol : les habitats, les habitants, leurs fonctions, leur classification, les échelles de temps, les échelles spatiales. Bien que complexes, les relations décrites entre organismes du sol ont fait l'objet de qualificatifs et d'une sémantique parfois très poétique : expliquer le paradoxe de la belle au bois dormant par une après-midi d'automne pluvieuse, au milieu d'une salle dont les étagères regorgent de courges, face à un auditoire extrêmement curieux et réactif, voilà le point de départ d'un conte pour l'ami Jean...

Une petite éclaircie nous a malgré tout permis d'aller visiter les essais BRF de la ferme et d'observer une fosse peu profonde (le sol est ici épais de 30 à 50cm en moyenne). Mais l'éclaircie ne souhaitant pas s'attarder, c'est sous une pluie épaisse et froide que l'on a dû rebrousser chemin rapidement. Heureusement, Jean avait prévu deux binos et j'avais pu extraire quelques bestioles à partir d'un échantillon de sol de surface sous BRF, récolté lors de notre précédente visite à la ferme : l'occasion d'aller admirer les forcipules d'une lithobie et le corps dodu d'un collembole poduromorphe.

Des idées de manip, des contacts, beaucoup d'intérêt et de curiosité, des échanges nourris et nourrissants : une expérience à renouveller. Merci à Véronika et aux autres participants pour leur accueil et leur gentillesse.