Toujours dans le flysch, mais cette fois dans le n7b-Cs sur la commune de Labastide (65).
Dans un talus bordant une piste récemment élargie, un contact brutal et presque parfaitement rectiligne entre l'horizon S et la roche-mère R (flèche). Les horizons A+S présentent une épaisseur totale de l'ordre de 50cm. Mais quelle est ici la profondeur limite exploitable par les racines : les horizons de sol ou bien les fissures de la roche-mère ? Celle- ci joue-t-elle le rôle d'un obstacle, auquel cas la profondeur maximale utilisable n'est que de 50cm, ou bien faut-il considérer le volume de flysch comme un volume également exploitable ? problème de PUM et de RUM...

la_bastide_008mod