Col de Courret, commune de Campan, hêtraie-sapinière.

Des poches de schistes graphiteux drapent le versant dans la zone Primaire ; profil ouvert dans le versant  rectiligne, orienté sud-est, pente 30%, 8m du premier arbre.
Le sol est un ALOCRISOL moyennement épais, humifère,  à dysmoder, de schistes. Le solum est de type A(h)SalCR, C étant particulièrement épais. La roche-mère confère au sol une teinte très sombre qui rend difficile la délimitation de l'horizon humifère de surface ; on le distingue plutôt par la structure, entre biomacrostructuration et juxtaposition, avec une forte densité de racines fines. La teneur en éléments grossiers est élevée, la texture est argilo-limoneuse à peu près constante sur tout le profil. Ces sols se caractérisent par une instabilité en grand qui conduit à de fréquents phénomènes de solifluxion; ils sont en outre  hyper-acides, soumis à des mécanismes de toxicité aluminique ; ils sont très fragiles du point de vue chimique, la faible garniture cationique de la roche-mère étant ici en partie compensée par des taux de MO forts, mais dont il convient d'éviter la dégradation trop brutale afin de maintenir un potentiel nutritionnel suffisant : cela passe sans doute par des ouvertures de milieux raisonnées.
Roche-mère :  S1-2, schistes ampéliteux du Landovery-Wenlock, à rares intercalations carbonatées.
Quelques résultats (méthodes selon agrément du Min. Agri., horizon A(h)/horizon Sal)
pHeau = 3.9 / 4.6
MO = 15.7% / 4.1%
Arg = 29.6% / 25.2%  LF = 26.9% / 31.2%  LG = 17.5% / 9.8%  SF = 5.2% / 10.1%  SG = 5.1% / 19.6%



courret_igcs_14052007_002
profil

courret_igcs_14052007_004 plate-forme de retournement située à environ 50m du profil, permettant d'observer la roche-mère, fortement plissée

courret_igcs_14052007_003 vue du versant