La suite du programme se fait en tandem avec Nicolas, de SolConseil, venu d'Alsace pour cette troisième session du RRP 65. Il est prévu des transects beaucoup plus longs et donc le rapatriement de davantages d'échantillons, ce qui justifie quelques journées à deux.

Ce premier transect est prévu sur le lac de Pouey-Laün, à l'altitude maximale de 2400m environ. Départ très tôt sur les bords du barrage du Tech, sous les nuages et l'humidité. Tout est trempé, on ne voit pas bien loin. Mais on dépasse rapidement la grisaille et une vue magnifique se dégage au dessus d'une mer de nuages. Les chemins sont transformés en torrents et à force de chercher et de traverser comme on peut pour garder les pieds au sec, on finit par obliquer vers la pique d'Aste. Plus de chemin, des éboulis entrecoupés de bosquets de rhododendrons et de névés pentus. En face, la montée au lac de Poueyn Laün est couverte de neige, inutile d'y aller pour l'instant. On est en plein dans la zone des granodiorites sombres mais à cette altitude on n'identifie que des RANKOSOLS humifères à xéromor. Premier prélèvement, puis on redescend doucement pour aller voir les autres sites initialement prévus, d'abord dans le plutonique, recouvert ou non de placages morainiques récents, puis dans le Primaire. Plus la descente progresse et plus on quitte le soleil pour retomber dans les nuages, en passant par des PODZOSOLS OCRIQUES et des ALOCRISOLS. En arrivant en vue de la voiture, le tonnerre se met à gronder, nous avons juste le temps de nous rapatrier sur les bords du Tech quand l'orage se déclenche.

IMG_8638compMontée au dessus d'une mer de nuages

IMG_8640compEncore un effort, il faut aller là-haut

IMG_8650compNicolas en mode prélèvement sous les rhodos

IMG_8666compAlors ?