Une petite dernière pour cette semaine. Un fond de vallée sèche et étroite comme il y en a beaucoup dans les paysages calcaires des causses, entaillant le plateau de Caylus (d'ailleurs, la fosse est dans le Tarn et Garonne, pas en Aveyron). Une magnifique tranchée a été ouverte sur une centaine de mètres de long, dans l'axe de la vallée ; il suffit de rafraîchir quelques mètres de l'un des côtés pour avoir accès à un COLLUVIOSOL cailloutique calcaire. Le solum est de type AcaScaDca (essayez de le dire à toute allure pour voir) et je ne l'ai pas rattaché aux PEYROSOLS ou en double rattachement PEYROSOL-COLLUVIOSOL car j'estime que les 35 premiers centimètres comportent moins de 50% d'éléments grossiers. La structuration de la fraction terre fine est très affirmée et l'ensemble produit une porosité extrêmement élevée. L'effervescence à HCl est violente, généralisée, mais on ne distingue pas de cristaux, nodules ou d'efflorescences carbonatées. La prospection racinaire est intense sur toute l'épaisseur, avec un foisonnement dès que des poches de terre fine plus importantes s'intercalent au milieu des horizons caillouteux, ces derniers étant nettement moins prospectés. Le sol est homogène sur plus de cinquante mètres.

IMG_3258_modIMG_3255_mod

A gauche de la mire, zone non rafraîchie. Une partie de la tranchée, dans l'axe de la vallée.

Retour ce soir au bercail.