Une exposition à ne pas manquer : Sporée d'Anouck Durand-Gasselin, installée du 2 au 30 octobre 2011 à la galerie de l'Atelier Blanc, à Villefranche de Rouergue.

C'est un travail merveilleux parce qu'il fixe le cours ordinaire du vivant tout en le détournant de son but premier, parce qu'il relie un mécanisme éphémère méconnu avec l'approche naturaliste qui fait tant défaut dans les sciences d'aujourd'hui... et c'est si émouvant d'observer et d'imaginer la portée immense de ces actes qui se perpétuent dans l'indifférence générale, qui ressemblent à des nébuleuses mais n'occuperont jamais l'espace, qui se modifient au gré des vents, des souffles, des bousculades.

Et, au milieu de ces sporées, des traces minuscules d'une faune qui parcours, qui trie, qui ingère et qui transforme inlassablement la matière. Tout cela se déroule sous nos yeux, dans l'humus.

Il faut aller voir cette exposition !