Aubrac, mars 2011, dans une boralde du sud du plateau. Il caille mais le paysage est magnifique, les plateaux basaltiques se dissèquent en bordure de vallées étroites, encaissées et laissent la place à des micaschistes. En fond de vallée, ces derniers recouvrent certains versant en un chaos de blocs recouverts de mousses. La hêtraie y est plus clairsemée, les individus plus trapus et tortueux.

IMG_1856_mod

En soulevant doucement l'épaisseur de mousse, on observe l'horizon des rhizoïdes entremêlées puis une très fine épaisseur noire de matière organominérale qui préfigure les premiers pas d'un microsol. Il s'agit bien plus  que des particules minérales et des poussières accumulées ou filtrées par les coussinets de la mousse : on distingue aussi des boulettes fécales qui attestent d'un fonctionnement intense de la pédofaune.

IMG_1850_mod  sous les coussinets de mousse

IMG_1853_mod boulettes fécales

IMG_1855_mod bloc de micaschiste observé sur la tranche

Des écailles de faînes de hêtre restent enchevêtrées au milieu des rhizoïdes ; mais les débris restent reconnaissables. Dans quelques années, observera-t-on un lithomor au même endroit ?